Cosmétiques bio & sans cruauté
Recettes & produits végés

12 juin 2015

Entretien avec Christel, passionnée de cosmétiques maison

 
Eau bronzante maison

Parce qu'il est aussi possible, et simple, de fabriquer soi-même ses cosmétiques, je vous propose de découvrir le témoignage de Christel, orthophoniste de 48 ans et mère de trois grands enfants.

  • Peux-tu me dire depuis quand et pour quelle(s) raison(s) tu t'es intéressée aux cosmétiques home-made ?
J'ai commencé à m'intéresser aux cosmétiques maison il y a 7ou 8 ans, en m'intéressant d'abord à la phytothérapie et aux huiles essentielles dans un but plus thérapeutique (disons plutôt bien-être), et j'ai découvert que les huiles essentielles pouvaient être aussi utilisées en cosmétique... Puis j'ai découvert qu'on pouvait faire pratiquement tous ses produits de soin et de beauté.

  • Fabriques-tu également d'autres produits (lessive, produits d'entretien etc) ?
Je fabrique peu de produits, mais j'utilise presque exclusivement des produits naturels (vinaigre blanc, bicarbonate, etc).

  • Quel est ton produit ou ta recette-maison de cosmétique préféré ?
Pas de recette maison préférée, car le principe pour moi est de changer souvent selon les besoins de ma peau, et les demandes de mon entourage, mais j'ai des produits de base incontournables, qui ne me quitte pas, à la maison comme en déplacement (certaines huiles essentielles : tea tree, menthe poivrée, l'aloe vera, le beurre de karité...)


Christel et son masque à la spiruline

  • As-tu "converti" d'autres personnes de ton entourage aux cosmétiques maison ?
Mes enfants : ma fille aînée se fait régulièrement des masques et traitements pour ses cheveux, et les 3 me demandent de leur faire des produits cosmétiques ou des soins pour les "petits bobos". J'ai fait des produits de soin à ma mère et j'ai souvent des demandes de conseils de mon entourage...

  •  Le home-made te semble-t-il revenir moins cher en terme de prix ? 
Une fois l'investissement de départ (matériel et ingrédients -et on prend souvent trop au début), le prix de revient est très nettement inférieur à celui des produits (bio ou pas) du marché.

  • Et la qualité te semble-t-elle supérieure/moindre/égale aux produits "industriels" ?
La qualité me semble supérieure, tout simplement parce que chaque soin est "ciblé" sur un type de peau ou un problème particulier, et que je ne "dilue" pas les actifs dans de l'eau et des épaississants (hors certains produits de maquillage, assez difficiles à réalise en home made).

  • As-tu une anecdote sympa à raconter en lien avec ton utilisation de cosmétiques maison ? 
J'hésite entre la fois où ma dernière est rentrée en week-end en me disant que toutes ses copines de l'internat voulaient le même démaquillant que celui que je lui avais fait, parce que c'était le seul qui éradiquait les boutons en une nuit (les joies de l'adolescence), ou celle où elle m'a demandé une crème "hydratante, anti bouton, qui donne bonne mine et qui sente bon" (rien que ça !!!).

  • Enfin, quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui hésitent à fabriquer leurs propres cosmétiques ?
Je conseillerais de se lancer, d'abord avec des produits tout simples, et je dirais que leur peau et leurs cheveux (sans compter leur porte-monnaie) leur diront merci ;)
Dans le genre "cosmétiques simples", il y les masques et gommages bien sûr, il suffit d'avoir un ou deux ingrédients "du placard" (miel, yaourt, poudre d'amande, marc de café, etc), les hydrolats utilisés purs comme toniques, les mélanges tout simples aloe vera/huile végétale qui permettent de faire une sorte de crème sans avoir besoin d'émulsifiants -on a peur de s'en servir au début- , les crèmes utilisant des "bases neutres" auxquelles on ajoute quelques actifs... et j'en oublie sûrement ;)

Merci beaucoup Christel !

(Entretien réalisé par mail)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire