Cosmétiques bio & sans cruauté
Recettes & produits végés

19 juin 2015

Entretien avec Julien Kaibeck, fondateur de la Slow Cosmétique

slow cosmetique


La Slow Cosmétique j'en ai déjà parlé (ici), c'est une association écologique que je trouve vraiment intéressante tant elle prône des utilisations sensées des cosmétiques.

J'ai donc envoyé un mail à son fondateur, Julien Kaibeck (sa bio sur son blog), pour lui proposer de répondre à mes petites questions, en me disant toutefois qu'il y avait peu de chances qu'il accepte. Après tout, je ne devais pas être la seule à le solliciter, je ne tiens pas vraiment un blog influent et son temps devait être assez compté !

Mais vous l'avez déjà compris, je me suis trompée, puisque j'ai rapidement reçu l'accord très sympathique de Julien et plus tard ses réponses, que je vous propose aujourd'hui de découvrir !


***

  • Pouvez-vous me dire depuis quand et pour quelle(s) raison(s) vous vous êtes intéressé au bio, plus particulièrement dans les cosmétiques ?
C'est venu progressivement, au début des années 2000, lorsque je me suis rendu compte grâce à ma formation d'aromathérapeute et de cosméticien que 85 % des produits cosmétique que j'utilisais contenaient beaucoup d'ingrédients inertes et synthétiques ou pétrochimiques. Je trouvais que cela n'avait aucun sens de mettre 2 % d'un actif végétal précieux dans un océan de matières aussi peu nobles et polluantes.

  • Vous êtes le fondateur de la slow cosmétique, avez-vous rencontré des difficultés ou des réticences lors de la création ? Qu'en est-il aujourd'hui ?
Le mouvement Slow Cosmétique est né suite à la parution de mon premier livre "Adoptez la Slow Cosmétique", aux éditions Leduc (http://www.editionsleduc.com/produit/9782848995366). Cela s'est fait assez spontanément, sur les blogs surtout. Et puis est venue l'Association Slow Cosmétique qui a rassemblé tous les bénévoles qui voulaient militer pour une beauté plus raisonnable, pour consommer moins mais mieux. Il n'y a pas eu de réticences, au contraire, car c'est pour la plupart d'entre nous libérateur de se libérer des diktats du marketing beauté. 
Aujourd'hui, nous avons félicité plus de 60 marques avec la Mention Slow Cosmétique. Elles fabriquent des produits sains et sensés et on les trouve en direct sur www.slow-cosmetique.com... C'est un sacré chemin parcouru mais beaucoup de gens rejoignent encore le mouvement maintenant, chaque jour...

  • Comment intégrez-vous le bio dans votre vie quotidienne ? 
Côté alimentation, j'opte pour le bio dès que je peux et d'office pour les légumes ou les fruits surtout. Côté beauté, un produit bio a toutes les chances d'être "Slow Cosmétique", mais pas toujours... En effet, il y a hélas des marques bio qui appliquent un marketing trop conventionnel en sortant sans cesse des nouveautés ou en remplaçant sans cesse un produit par une soi-disant innovation. Ce n'est pas slow car cela n'apporte rien de significatif à la peau ou à la cosmétique naturelle. Donc pour la cosmétique j'utilise exclusivement des marques en vente sur www.slow-cosmetique.com car je sais que nos membres bénévoles les ont soigneusement examinées tant sur leurs formules que sur leur logique de promotion et de vente.

  • Quel est votre produit ou votre recette-maison de cosmétique préféré ?
Je fabrique moi-même mon déodorant douceur au bicarbonate. Il est présenté en recette ici : http://www.lessentieldejulien.com/2015/05/quels-deodorants-cosmetique/. Sinon je fabrique aussi mon sérum hydratant que je fais évoluer à chaque saison, et puis aussi certains baumes pour mes pieds. Pour le reste, j'achète des produits slow tout faits. J'ai un coup de coeur pour les savons à froid de la Savonnerie Bourbonnaise, pour ceux de Gaiia, et pour les soins visage de Saint Hilaire dont leur super contour des yeux à l'immortelle ici: https://www.slow-cosmetique.com/catalog/product/view/id/45/category/3.

  • Avez-vous une anecdote sympa à raconter en lien avec votre engagement ?
Oh oui ! Je me souviens que la première action avec les bénévoles de l'Association Slow Cosmétique était de distribuer des flyers à la sortie des parfumeries à Paris un jour de Saint Valentin pour dénoncer la présence de phtalates dans les parfums synthétiques. Les membres étaient ultra-motivés mais on distribuait les flyers à la sortie, donc le mal était fait et les gens se retrouvaient tout frustré de voir que ce qu'ils venaient d'acheter était moins noble que ce qu'en dit la pub... Le temps n'était pas de la partie non plus, ce n'était pas évident.

  • Enfin, quel conseil pourriez-vous donner à celles et ceux qui hésitent à utiliser des cosmétiques bio ?
Rassurez-vous ! Ces produits sont aussi efficaces que tous les autres produits cosmétiques du marché, et ils ne sont ni plus ni moins allergisants. Le bonus, c'est qu'ils sont à coup sûr bien moins polluants pour la planète et qu'ils contiennent dans leur écrasante majorité des ingrédients plus nobles... Alors il ne faut pas hésiter ! :-)

Merci beaucoup Julien !

(Entretien réalisé par mail)


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire: